25 avril 2022

A Gagarine (Romainville), le projet de démolition « 0 déchets » avance bien

Vendredi 22 avril 2022, Seine-Saint-Denis habitat et ses partenaires franchissaient une nouvelle étape dans le réemploi des matériaux, avec la découpe des murs en béton.

Une première en France : dans le cadre de son projet de démolition « 0 déchets » lancé en 2021 au sein de la cité Gagarine à Romainville, Seine-Saint-Denis habitat ajoute une pierre à l’édifice du réemploi de ses matériaux. Après la réutilisation des marches du bâtiment B (cédés gracieusement à l’association « Les Canaux », par le biais de la Ville de Paris), c’est au tour des murs de refend (c’est-à-dire les murs porteurs intérieurs) de vivre une seconde jeunesse : le béton qui les constitue servira à la production de pavés pour les aménagements des futures voies publiques du quartier, par le biais de l’EPT (Etablissement public territorial) Est Ensemble.

« Trouver un exutoire pour les matériaux »

Fruit de nombreuses études techniques et juridiques, soutenu par Est Ensemble, la Ville de Romainville, l’Anru, le Conseil régional d’Île-de-France et l’ADEME au travers de subventions exceptionnelles, ce projet « 0 déchets » s’inscrit dans une démarche vertueuse, en cherchant avant tout à améliorer le quotidien des résidents tout en proposant des solutions innovantes pour éviter le gaspillage de ressources et limiter l’impact environnemental des chantiers de démolition. L’objectif : valoriser et utiliser la totalité des éléments et matériaux remplacés dans le cadre du chantier.

Une initiative prometteuse et collaborative : aux côtés de Seine-Saint-Denis habitat, ce sont autant de partenaires (l’Assistance à maîtrise d’œuvre dédié au réemploi Neo Eco, le cabinet de maîtrise d’œuvre Thierry Silvert pour les études de faisabilité et le suivi de chantier, l’entreprise Baruch pour la démolition) qui repensent, eux aussi, la construction à grande échelle, au sein d’une vision plus écologique et plus respectueuse de la planète.