03 juin 2019

La clause de revoyure entre le Mouvement Hlm et le Gouvernement


  • Alors que les conséquences de la baisse massive des APL conjuguée à une hausse de la TVA votées fin 2017 sont dramatiques, le Gouvernement a décidé en avril 2019 de ponctionner plus lourdement encore les organismes Hlm. Pour réduire le déficit public, le Gouvernement fait donc le choix de faire porter l’effort financier sur les bailleurs sociaux. En définitive, ce sont les locataires les grands perdants.

    Pourtant le bilan 2018 est sans appel : baisse de la construction de logements sociaux (moins 15% d’agréments), report de travaux…

    Et ce dans un pays où 2 millions de ménages sont en attente d’un logement social.

    Pour Seine-Saint-Denis habitat, c’est un très mauvais coup porté et il va nous falloir rechercher de nouveaux financements pour mener nos projets, notamment de rénovation urbaine.

    Ces mesures sont injustes et contreproductives. Nous continuerons de plaider pour que le logement social soit reconnu comme un bien de première nécessité et préserver le modèle français.

    Stéphane Troussel
    Président de Seine-Saint-Denis habitat