05 février 2020

Le budget 2020 de l'État encore en baisse pour le logement

  • Depuis deux ans, le modèle français du logement social est mis à mal par le Gouvernement. Ainsi, depuis l’instauration de la ponction sur les organismes Hlm en 2018, c’est près de 5 milliards d’euros dont les bailleurs sociaux ont été privés. C’est autant de moyens qui ne sont pas investis dans les opérations de renouvellement urbain, dans l’entretien du patrimoine et dans l’amélioration de votre cadre de vie.


    Le Gouvernement avait annoncé la mise en place du calcul des APL sur les revenus réels au 1er janvier 2020 (réalisant une économie budgétaire au passage au détriment des locataires). Le 26 décembre, il annonçait repousser l’entrée en vigueur de cette mesure au 1er avril. Non content de réaliser des économies une fois encore sur les plus modestes, il envisage l’intégration des prestations APL au Revenu Universel d’Activité. Cette mesure, si elle devait être mise en place s’accompagnerait inévitablement d’une réduction des aides au logement et de l’accroissement des impayés de loyer.
    Vous pouvez compter sur ma détermination à m’opposer à cette logique désastreuse pour les familles des catégories modestes et moyennes.

    Stéphane Troussel
    Président de Seine-Saint-Denis habitat