17 janvier 2019

Point d’étape sur le projet de renouvellement urbain de la cité de l’Abreuvoir

Conçue par l’architecte Emile Aillaud et construite dans les années 1950, la cité de l’Abreuvoir, située à l’est de Bobigny et à proximité de Bondy, va connaître un profond changement grâce à un programme de renouvellement urbain piloté par Est Ensemble dans le cadre du programme ANRU2. Seine-Saint-Denis habitat est très fortement mobilisé dans cet ambitieux projet qui touche 1509 logements de son parc.

  • L'Abreuvoir

    La Cité de l’Abreuvoir a été construite entre 1954 et 1958 et compte 1509 logements. De par sa forme originale et son parc paysager remarquable, cette cité emblématique du logement social, a reçu le label « Patrimoine du 20e siècle » en 2008. Cette forme urbaine, à l’esthétique indéniable, présente néanmoins de multiples inconvénients, notamment du point de vue du stationnement, de la collecte des déchets et de la tranquillité publique. De plus, le parc de logements est devenu inadapté avec des surfaces de logements et des équipements ne répondant plus aux normes de confort actuelles.

Le projet de renouvellement urbain (PRU) de cette cité va répondre à ce besoin de requalification du quartier et de l’habitat. Cela passe par la réhabilitation du parc social et la diversification de l’habitat qui vont contribuer à rendre le quartier plus attractif. Mais aussi par l’amélioration des circulations et cheminements, la valorisation des espaces publics et paysagers et le développement de nouveaux services, équipements et de l’offre commerciale.


    
Ce projet, démarré en septembre 2017, a déjà fait l’objet de présentations aux habitants. Après un an et demi de travail, un point d’étape est présenté ce 17 janvier 2019, lors d’une nouvelle réunion publique.



    Pour Seine-Saint-Denis habitat, cette réunion publique est l’occasion de présenter à ses locataires son engagement fort dans la réussite de ce projet de renouvellement urbain qui passe par un programme de démolition d’environ 300 logements et leur reconstitution en logements neufs, un ambitieux programme de réhabilitation et de restructuration des autres logements. Pour l’Office, il s’agit d’un investissement global de 170 millions d’euros.

Les modalités de relogements mises en œuvre seront expliquées aux habitants. 
Seine-Saint-Denis habitat porte auprès de l’ANRU une demande de dérogation pour reconstituer 100 logements sur site.


    Pour l’Office, il s’agit d’une réhabilitation très ambitieuse qui porte sur 1160 logements et comprend la réfection complète des façades, toitures et menuiseries, la requalification des parties communes, l’amélioration du confort thermique et de la ventilation, la réfection complète des pièces humides. Cela représente un investissement très important. A titre d’exemple, le coût moyen d’une réhabilitation dans le cadre de l’ANRU représente en moyenne une dépense de l’ordre de 35 à 40000 euros par logement. Dans le cadre de cette réhabilitation, l’Office investit 70000 euros par logement afin de répondre aux attentes des habitants et de viser le label « Bâtiment Basse Consommation » pour l’ensemble des logements.

    Par ailleurs, l’Office élabore ce projet de manière concertée. Trois ateliers de concertation seront organisés, les 22, 24 et 29 janvier pour échanger avec les habitants. D’autres réunions avec les habitants et le vote de l’approbation des réhabilitations auront lieu en amont du démarrage des travaux (prévu au 2e semestre 2020), et une maison des projets sera ouverte pour que les habitants puissent rencontrer individuellement l’Office.


    
Compte tenu du nombre de logements concernés, le volet « relogement » est également central. Une étude sociale sera réalisée au premier trimestre 2019. Elle permettra d’informer les locataires, de connaître leurs situations et avis, et de recueillir toutes les informations nécessaires pour établir un plan de relogement. Toutes les familles dont l’immeuble est pressenti pour une démolition ou une restructuration lourde seront rencontrées.


     

    Chiffres et dates à retenir

    • 1509 logements concernés
    • 298 démolitions
    • 1160 réhabilitations BBC dont 144 logements restructurés
    • 170 millions d’euros investis par l’Office

     

    • 3 ateliers de concertation les 22, 24 et 29 janvier 2019
    • Démarrage des enquêtes sociales en mars 2019
    • Démarrage d’une première tranche de réhabilitation au 2e semestre 2020